Je viens de suivre une formation en yoga du rire et d’obtenir mon certificat en “Animateur de club de rire” ! Cette formation a été dispensée par un animateur formé par Corinne Cosseron de l’Ecole internationale du rire.

Un enfant rit en moyenne 300 à 400 fois par jour. L’adulte ne rirait lui que 20 fois par jours.

Selon les médecins, 10 à 15 minutes de rire par jour permettraient pourtant de se maintenir en bonne santé. Concrètement, le rire a des répercutions sur :

  • La douleurEn distrayant et en réduisant les tensions musculaires, le rire permet d’agir sur la douleur.
  • La digestion. Le rire est un moyen naturel de lutter contre la constipation car il provoque une gymnastique abdominale qui favorise une bonne régulation du transit intestinal. L’estomac et les intestins se contractent, ce qui améliore le processus de digestion.
  • Les dérèglements fonctionnels comme l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, l’asthme, les infections pulmonaires ou encore les maux de tête, grâce à l’oxygénation du sang.
  • Le système immunitaire. En riant, les échanges respiratoires sont 3 fois plus importants qu’à l’état normal. L’organisme reconstitue ainsi ses réserves en oxygène.
  • Le sommeil : en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie !
  • Le stress. Le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsqu’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au sentiment de convivialité et d’humour qu’il induit.
  • L’énergie. Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Cela peut avoir des répercutions sur notre santé psychique. En riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique.